blahblah. blaaaah. blah. ET BLUH. *se tue* - alexeï le magnifique.


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 blahblah. blaaaah. blah. ET BLUH. *se tue* - alexeï le magnifique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
⋄ annyeong haseyo; i'm
Kwon Alexeï

avatar

☆ lovely pawns.
useful in this game of chess.ҩ

Ϟ pseudo : hoshi.

MessageSujet: blahblah. blaaaah. blah. ET BLUH. *se tue* - alexeï le magnifique.   Mer 3 Oct - 23:17


KWON ALEXEÏ
look at me now !

안녕하세요! mon nom à moi c'est kwon alexeï et je suis né le 19 décembre 1992 à séoul, ce qui fait que j'ai 20 ans. actuellement je suis étudiant au conservatoire, section piano, eh oui ! d'ailleurs, mon porte monnaie se porte plus ou moins bien puisque je suis pété de thune. sinon, j'ai une mère que je déteste, un père que j'adore mais ne vois pas souvent et une sœur qui est la prunelle de mes yeux., je suis inventé, de la tête aux pieds et j'aimerai être mystère et boule de gomme.

si j'étais...
un péché:
la luxure et la gourmandise. (oui, ça fait deux.)
un élément:
le feu.
un objet:
un piano.
un animal:
le chien.
une couleur:
le bleu.
une saison: l'automne.
un sentiment:
la tristesse.
through my mind.>
Alexeï est un vrai petit phénomène. Quand on le voit, d'abord, on pense qu'il a son charme, qu'il a une certaine tenue, qu'inévitablement, c'est un bon parti. Quand on le connait mieux, on sait qu'il est drôle, sociable, qu'il est serviable, attentionné, à l'écoute et de manière générale, gentil. Et puis, finalement, on devient proche de lui et on se rend compte qu'il a un côté mystérieux, qu'il est insondable. Il peut être froid, très méchant, hautain, narcissique et trop sûr de lui. Il est manipulateur, quasi sans pitié et très bon comédien. Mais au-delà de tant de défauts, il y a une chose qu'on ne pourra jamais lui reprocher : sa franchise à toute épreuve. Il est cash. Direct. Impossible de mal comprendre ou alors il vous fait tourner en bourrique à coups de sous-entendus dans l'unique but de s'amuser. Difficile à cerner, il est souvent là où on l'attend le moins. Du haut de ses un mètre soixante-quinze, il juge les gens avec dédain, d'une supériorité divine, et ce avec le sourire, sans laisser de temps de réaction. Quand il veut quelque chose, soyez sûr qu'il l'obtient, quitte à user de moyens illégaux ou immoraux. Mais sachez toutefois qu'un tel garçon cache de profondes plaies qui ne parviennent pas à cicatriser. Une seule et unique personne le sait : il est suicidaire. On l'a toujours sauvé de la tentative in extremis mais qui sait ce qui pourrait arriver. On pourrait aussi dire que le piano l'a sauvé. Alexeï est un grand amoureux de la musique classique, il aime jouer Beethoven, Pachelbel, Vivaldi. La musique de sa vie restera à tout jamais To Zanarkand.
A part ça, il adore manger. Il passe sa vie à bouffer sans prendre un seul kilogramme. Plus salé que sucré, d'ailleurs, attention à ne pas lui offrir du chocolat mais plutôt du bacon.
Et puis, il aime le sexe et ne s'en cachera jamais.
Pour finir, il aime Tyler. Du jour où il a ouvert les yeux jusqu'à celui où il les fermera.
open your eyes;;
« even the birds are chained to the sky. »
CHAPTER 01;
On peut naître avec un compte en banque déjà plein à craquer et pourtant devoir serrer les dents : parce que l'argent ne fait pas tout. On peut détruire une vie entière en goûtant une première fois à l'oxygène : parce que l'amour n'est pas partout. On peut s'éveiller au monde pour une seule et unique chose : parce que le destin est une notion bien étrange.
Parce que j'étais ce genre d'existence indésirée et totalement délaissée ou malmenée, je suis devenu quelqu'un de particulièrement insensible à la plupart des malheurs de la vie. Sans pouvoir dire que je suis mentalement instable, il va de soi que je n'ai pas un caractère vraiment docile et facile à comprendre. Je dois beaucoup à ma mère. Il faudrait que je la remercie pour toutes les journées passées seul à la maison quand je n'avais que cinq ans. Pour tous les repas qu'elle ne m'a pas préparé, pour toutes les nuits pendant lesquelles j'étais incapable de dormir. Et aussi pour tous les coups qu'elle m'a donné parce que "je ne valais rien à ses yeux." Quand j'ai découvert pourquoi elle m'aimait si peu – ou me haïssait complètement, en fait – ça ne m'a absolument pas étonné : ma mère était et est encore une vraie salope. Et, malheureusement pour elle, c'est tout.
Je suis le fils d'un riche homme d'affaire sud-coréen absent les trois quarts de l'année et d'une magnifique mannequin russo-coréenne qui a raté sa vie. On rêve tous de tels parents, bien sûr. Pourtant, certains diront que je n'ai pas à me plaindre, parce qu'au moins, j'en ai ! Certes. De plus, même si ma mère était imbuvable ou carrément invivable, mon père, lui, lorsqu'il était présent, était un ange descendu du ciel. Il était adorable, à l'écoute, et même s'il ne croyait pas en les plaintes contre ma mère que je lui suppliais d'entendre, il ne voulait que mon bonheur. C'était toujours bien plus que cette garce. Ah oui... La raison de sa haine contre ma pauvre petite vie ? C'est pas le bon tuyau qui a arrosé son jardin. Alors qu'elle était encore en Russie, jeune mannequin sublissime en devenir, elle rencontra un homme. Russe, bien sûr. Elle en tomba follement amoureuse et ses sentiments pour lui furent très vite réciproques. Commença alors une magnifique histoire d'amour. Malheureusement, elle eut l'âge de se marier et ses parents, soucieux de son avenir, lui présentèrent un autre prétendant : riche coréen, élégant, raffiné, drôle et surtout très beau. Aux oubliettes, le beau russe, il avait moins d'argent. Oui oui, je vous passe les détails et tout le charabia dont tout le monde se fout. Au final, elle s'est mariée, et monsieur Kwon désirant un enfant, elle dut lui donner. C'est qu'elle avait peur qu'il lui retire sa carte de crédit, vous comprenez. Qu'est-ce que neuf mois de galère et dix-huit ans de charges supplémentaires à côté d'une vie sans Dior et Louis Vuitton ? Rien puisqu'elle allait passer son temps à l'ignorer, au fond, ce gosse. Pas de chance, elle aimait encore l'autre russe, là. C'est pour ça qu'elle ne voulait pas de moi. Je n'étais pas de lui. Elle fut donc exécrable avec moi pendant dix-huit ans. Autant dire qu'elle a réussi son coup : je suis génialissime grâce à son affligeant manque de considération.
Grandir ainsi m'a offert un courage sans pareil, et autant dire que ceux qui considèrent cela comme une belle qualité se plantent. En effet, je peux supporter beaucoup de choses mais croyez-vous réellement qu'une telle vie vaille la peine d'être vécue ? Ce n'est certainement pas l'abondance de biens matériels qui va me rendre heureux. Ce courage m'a plusieurs fois poussé au bord du suicide. Je n'ai fait qu'être rattrapé et raisonné aux derniers instants. Car si je trouve le courage de vivre, il m'arrive parfois d'avoir trop de courage pour oser mourir. Je l'aurais fait depuis longtemps si je n'avais pas eu une parfaite raison de vivre : Tyler.

→ CHAPTER 02;
Mon père a autrefois été très proche d'un homme. C'était son meilleur ami, ou quelque chose du genre. Ils sont encore en contact actuellement. En fait... Quand je suis né, cet homme était déjà papa depuis un mois et sa femme parlait beaucoup à ma mère. Ainsi, ce bébé d'un mois plus vieux que moi, je l'ai toujours connu. Je l'ai toujours aimé. On faisait tout ensemble, on a tout découvert l'un avec l'autre. Il était mon meilleur ami, j'étais le sien, et on ne pouvait rêver d'une plus belle amitié. Voilà la seule chose qui m'a tenu en vie. Autant dire qu'on en a eu, des fous rires, des pleurs, des accidents. Mais ça s'est toujours terminé à merveille, parce qu'avec toute la sincérité du monde, on s'aimait comme des frères. J'ai arrêté de sucer mon pouce, grâce à Tyler. J'ai tiré les cheveux d'une fille pour la première fois parce que je le voulais à moi tout seul. J'ai frappé un ami qui l'avait insulté, alors qu'il pouvait très bien se défendre lui-même. Littéralement, il était ma moitié, j'étais son ombre ou il était la mienne, ou alors nous n'étions que deux vies complémentaires. Mais un beau jour, je l'ai vu et je me suis dit "ce qu'il est beau" et puis très vite "j'ai envie de lui." Je n'y croyais pas moi-même, je vous rassure. Moi ? Vraiment ? Moi qui embrassais toutes les jolies filles du collège et qui me faisais chauffer par celles des années supérieures, parfois ? Oui, moi, j'étais attiré pour mon meilleur ami. Merci la vie. J'ai traîné ça pendant un bon bout de temps, et puis, finalement, peu après mes quinze ans, j'ai sauté le pas. En ce temps-là, je n'avais honte de rien, j'osais tout, j'étais beaucoup trop sûr de moi. En toute amitié, je lui ai sorti d'un coup, quand nous étions dans sa chambre et qu'il n'y avait personne chez lui. « Tyler. Tu veux pas qu'on essaie... ? » Qu'on essaie quoi, mh, Alexeï ? Je l'ai chauffé en sachant très bien tout ce qui l'excitait. Oui, on savait tout l'un de l'autre. Et je ne sais pas si c'est parce qu'il en avait envie aussi ou s'il voulait éviter de me jeter, mais on a au moins passé le premier cap. Comment vous dire cela sans paraître grossier... Je sais pas, alors : on s'est faits un peu plaisir avec la main. Hum. Ha ha ha. Hé ben quoi, c'est important de commencer avec une personne de confiance, non ? J'en avais marre, moi, de ma main. Et puis, au fur et à mesure, on est chaque fois allés plus loin. Sauf qu'en vérité, je ne le faisais plus par curiosité de le faire avec quelqu'un, ni pour ne plus rien ignorer de Tyler, je le faisais parce que je tombais irrémédiablement amoureux de lui. Et putain de merde, je me sentais mal. Ce type était devenu une addiction, comme si je ne pouvais pas aimer plus que ça tout en apprenant chaque lendemain que si. Je m'efforçais donc d'être le meilleur ami qui offrait plus et on avait beau devenir gays sous la couette, on était parfaitement hétéros. Je n'ai jamais, ô grand jamais, regardé un autre homme. Comme si j'étais tylersexuel, en fait, vous voyez ? Bref... Je n'avais d'yeux que pour lui. Et si j'avais le courage de le lui avouer, je n'avais pas le courage de le perdre. C'était bien trop risqué. Alors je me cantonnais au rôle de meilleur ami et puis je fermais ma gueule. Jalousie, possessivité, tout y passait mais apparemment, il était aussi jaloux que moi, alors je vivais ma petite vie et j'attendais.

→ CHAPTER 03;
Je devrais me sentir honteux, là. Je ne vous ai même pas parlé du deuxième amour de ma vie, et Dieu seul sait à quel point il est important pour moi. Il m'a fait évoluer, il m'a toujours suivi et c'est un réel besoin que de le toucher. Il se nomme piano. J'ai commencé à jouer à l'âge de quatre ans. Ou en tout cas, je me suis approché de celui qui était dans le salon pendant que ma mère ne me regardait pas. Autant dire que les occasions étaient nombreuses. Alors tout naturellement, j'ai appuyé, curieux, sur l'une des touches blanches. J'étais tellement tellement tellement petit... Mais ça me paraissait déjà comme une évidence. « Papa. Ji veux fai' di pi'no. » Ainsi, je pris mon premier cours de "pino." Et ça me plaisait bien... non, pardon, j'attendais chaque nouvelle leçon avec l'impatience d'un petit garçon enthousiaste et heureux. Ça changeait un peu. Quand Tyler ne pouvait pas venir – parce qu'il avait une vie aussi, quand même – je passais mon temps à m’entraîner avec mes petites mains. C'était le seul truc dont j'étais "peut-être capable" selon ma mère – alors que j'avais des notes excellentes pour qu'elle m'aime un peu, mais quand on est con, ça doit être pour la vie, suffit de la regarder pour en avoir la preuve – mais aussi le seul truc qui me faisait sourire. Depuis, cet amour est toujours d'actualité et c'est bien le seul réciproque. Il ne m'aime pas. Elle ne m'aime pas. Je ne croyais pas vraiment en moi, mais parait que j'étais assez doué, déjà. J'avais gagné plusieurs concours, on me demandait quelques représentations au lycée et d'autres trucs sans importance. J'ai donc pu accéder au meilleur conservatoire de Séoul les mains dans les poches. Mes potes me soutenaient, ouais... Mais qu'est-ce qu'ils y pigeait, au piano. Pour la plupart, il n'y avait que le rap underground ou la k-pop. Super.

Mai moi, vous savez, tout ce que je veux vraiment, c'est Tyler. Je pense que vous trouvez ça ridicule, voire même niais. Moi-même je me dis que d'un point de vue extérieur, ça doit pas être joli joli. Pourtant, ça fait plus de mal que de bien. Ce n'est pas amoureux. C'est fusionnel et destiné. Alors soit c'est réciproque et tout va bien, soit je suis condamné à vivre comme ma mère : avec quelqu'un que je n'aime pas. Et on s'étonne que j'aie des tendances suicidaires à cause de cette folle. J'en parle de manière si détachée que ça ne doit pas franchement faire pitié. Et pourtant, j'ai souffert. Mais bon, je divague.
L'essentiel est que je ressortirai de là pianiste. Je le jure.

→ NOTES;
« i see myself endlessly falling. »





hoshi ★

tout d'abord, je tiens à dire que je ne suis pas un monstre puisque je vis en france. sinon dans la vrai vie j'ai 18 ans et, sur le forum, je jouerai junGODhyung. d'ailleurs, j'ai connu stfu par mademoiselle ma doomore chérie ♥, et j'en suis très fière ! je pense pouvoir me connecter environ jesaispascombiendefois par semaine. par rp, je dois faire environ , disons 1200 mots, puisque je sais que je peux les faire avec de la motivation en moyenne, c'est pas mal, hein ? le mot magique est okay by salou* et, pour finir, voici le mot de la fin :j'aime le staff, en fait. ;O;


aidez-nous pour le bottin des avatars :
Code:
❖ yong jun hyung (beast)  » kwon alexeï.


Dernière édition par Kwon Alexeï le Jeu 4 Oct - 15:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋄ annyeong haseyo; i'm
Bang Dawn

avatar

☆ kings and queens.
lively admin.ҩ

Ϟ pseudo : doo.

MessageSujet: Re: blahblah. blaaaah. blah. ET BLUH. *se tue* - alexeï le magnifique.   Mer 3 Oct - 23:21

    *prend sa respiration* HOSHIMOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORE. TU ES LAAAAA. ENFIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN. :24: haaaaaan. je ne t'attendais plus. ;A;. :03: :03: :03: et en plus tu t'affiches avec junhyung. c'est trop pour mon pauvre petit cœur. je meurs. achevez-moi. amen.

    (...) non mais en vrai c'est ça. tu cherches secrètement ma mort à prendre toujours des bg en avatar, hein ? avoue ton crime ? tu es démasquée ! è_é. on ne me l'a fait pas à moi. tsss. enfin comme tu n'es pas n'importe qui je te pardonne. mais c'est bien parce que c'est toi ! et. je vais même faire une révélation publique, rien que pour toi! je n'ai pas peur ! hoshibb d'amour de ma vie je t'aiiiiiime. voila, c'est dit. je me sens mieux. ;A;. :03: et avec tout cet élan je ne sais même plus où je voulais en venir. alors je vais faire court -je vais tenter, du moins, parce que vu comment je suis partie je risque de te faire un roman, orz. t'as intérêt à rapidement finir ta fiche ! et en prime, si tu es un gentil petit garçon, t'auras droit à un lien avec tata dawn. :13: alors, content ? tu vas encore liquider ton porte-feuille dans l'achat des plus jolies robes de seoul, et tout ça, rien que pour moi. quelle veinarde je suis. :03: t'as de la chance de me connaitre, tu le sais ça ? je ne fais pas ça à tout le monde. *-* ça prouve bien que t'as une place vraiment spéciale dans mon cœur, huhu. (...) et je me suis encore perdue dans mon récit. je devais dire quoi dans ce message, déjà ? ah. oui. bienvenue et bonne chance pour la suite de ta fiche. si t'as un soucis tu sais quoi faire. voila.

    bye.



















    JE PLAISAAAANTEUUH. tu croyais que j'en avais finis avec toi en te souhaitant à peine la bienvenue ? :18: avoues tu as eu peur. kekeke. :03: et j'arrête avec mes émots. j'en met trop là, ça bouffe trop de place alors que j'ai plein de choses à dire encore. bref. t'as intérêt à me faire une fiche du tonnerre hein. t'as compris ? pas en carton, une fiche en or ! attention. je n'accepterai pas moins que ça avec toi. ne me déçois pas. u_u. (...) comment ça je te fous la pression ? même pas vrai. èé. yé souis une gentille fille. ;A;.
    et je vais m'arrêter là parce que j'ai vraiment écrit de la merde et. j'ai honte. orz.

    je t'aiiiime. :03:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋄ annyeong haseyo; i'm
Yoon Trinity

avatar

☆ kings and queens.
kinky admin.ҩ

Ϟ pseudo : salou*

MessageSujet: Re: blahblah. blaaaah. blah. ET BLUH. *se tue* - alexeï le magnifique.   Mer 3 Oct - 23:52

    HOSHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII :06: :06:
    VIENS LA QUE JE TE PAPOUILLE DE PARTOUT. omg hoshi d'amour j'suis tellement contente que tu sois là ! (en plus avec junhyung *-*)
    on aura un lien, hein ? ON AURA UN LIEN. t'as pas le choix. je l'exige ! si tu refuses mes merveilleuses avances je te boude jusqu'à la fin de mes jours '-'
    ILUILUILU. fighting pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋄ annyeong haseyo; i'm
Bang Silver

avatar

☆ kings and queens.
kitty bubbly admin.ҩ

Ϟ pseudo : juliyah.

MessageSujet: Re: blahblah. blaaaah. blah. ET BLUH. *se tue* - alexeï le magnifique.   Jeu 4 Oct - 5:54

non mais t'as des sushis toi. PFFUH.
'fin bref, bienvenue chaton.♥ (çafaitlongteeeeeeeeemps.;o;)
je suis ravie de te voir ici tiens. *-* bonne chance pour ta fiche, si tu as un soucis les deux poulpettes du dessus seront ravies de te venir en aide je pense hehe.
et. ilu.♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋄ annyeong haseyo; i'm
Kwon Ji Na

avatar

☆ lovely pawns.
useful in this game of chess.ҩ

Ϟ pseudo : alysha

MessageSujet: Re: blahblah. blaaaah. blah. ET BLUH. *se tue* - alexeï le magnifique.   Jeu 4 Oct - 13:49

Bienvenue & bonne chance pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋄ annyeong haseyo; i'm
Kwon Alexeï

avatar

☆ lovely pawns.
useful in this game of chess.ҩ

Ϟ pseudo : hoshi.

MessageSujet: Re: blahblah. blaaaah. blah. ET BLUH. *se tue* - alexeï le magnifique.   Jeu 4 Oct - 15:57

DOO ; MA DOOOOOOOOO D'AMOUUUUUUUUUUUUUUR. ♥️ bien sûr que je m'affiche avec Dieu. j'en profite tant que c'est une belle connaissance. 8D *maggle* jamais je ne pourrais faire ça, doomore. ;O; tu sais bien que j'en suis incapable. je ne veux que ton bonheuuuur. ô, lumière de mes nuiiiits. *out* et puis, en même temps, je prends toujours jun, hein. donc c'est pas dur de te tuer tout le temps, au pire. 8D mais... doobb d'amour de ma vie je t'aiiiiiiiiiiime. ♥️ arrête, j'y pensais pour le lien, parce que je l'adorais. à voir si c'est possible avec alex, maintenant... 8D BAHAHA, on verra. huhu. et t'inquiète je sais ma chance. mais bon. tu pues, parfois. bye.





NON, JE DÉCONNE. (moi j'ai fait un petit espace vide même pas drôle et sans intérêt, mais voilà, quoi.) bref, je sais pas si c'est une fiche en or (surement pas. XD) mais voilà qui est faiiiit. je te laisse en juger... je t'aiiime. ♥

SALOU ; SALOUUUUUUU. :06: je ne pensais pas recevoir tant d'amour de ta part ! XD mais bon, on aura un lien, évidemment ! genre t'as cru que tu y échapperais ! t'es sérieuse ? 8D OHWI PAPOUILLE-MOI. *OUT* merciii. ILUILUILUILUILU. ♥️

EFFY ; mon petit camembert ! ♥️ d'où qu'ils sont les sushis ? ;O; merci en tout caaaaas. vrai que ça fait longtemps, depuis le petit croque monsieur chelou à la poële ! XD ilutoo. ♥️♥️

JI NA ; merciiii. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋄ annyeong haseyo; i'm
Yoon Trinity

avatar

☆ kings and queens.
kinky admin.ҩ

Ϟ pseudo : salou*

MessageSujet: Re: blahblah. blaaaah. blah. ET BLUH. *se tue* - alexeï le magnifique.   Jeu 4 Oct - 16:01

Mes félicitations !

Hier, tu étais tout petit comme ça et aujourd'hui tu es une grande personne. C'est fou comme les enfants grandissent vite et deviennent ingrats. Ta fiche est à présent validée ! Tu fais maintenant partie des wankers, tu t'y sentiras bien et tu t'y feras pas mal d'amis, je te le promets. Commence d'abord par te créer une fiche de lien pour te construire un réseau d'amis. N'oublies pas d'aller faire une demande de logement, de multimédia et si tu es étudiant, c'est ici que l'on s'occupera de toi, mais après c'est juste un conseil, à présent tu es grand. Enfin bon, amuse-toi ici, mon cher petit, le flood et la chatbox sont à ta disposition. Tu as beau avoir grandi, j'ai l'impression que tu auras toujours besoin de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

blahblah. blaaaah. blah. ET BLUH. *se tue* - alexeï le magnifique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Feu au cul
» Hamlet Thèmes et Variations
» L'Amaryllis
» Les grandes villes du monde ..
» Les chroniques du Fennec

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: before history, administration's things. :: identity card. :: welcome to seoul. :: wanker.-