SONG MIN WOO ★ I stole those lips, I had to.


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 SONG MIN WOO ★ I stole those lips, I had to.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
⋄ annyeong haseyo; i'm
Song Min Woo

avatar

☆ lovely pawns.
useful in this game of chess.ҩ

Ϟ pseudo : luu.

MessageSujet: SONG MIN WOO ★ I stole those lips, I had to.    Mer 3 Oct - 17:06


song min woo.
look at me now !

안녕하세요! mon nom à moi c'est song min woo et je suis né(e) le douze mars à séoul, ce qui fait que j'ai dix neuf ans. actuellement je suis cadet dans l'école de police, eh oui ! d'ailleurs, mon porte monnaie se porte plus ou moins bien puisque je suis assez aisé grâce à mes parents. sinon, j'ai un grand frère, trois petites soeurs, des triplettes, et deux petits cadets, awui, et un grand père complètement cinglé que j'aime énormément, je suis inventé et j'aimerai être troublemaker, sauf que lui, il préfère le sexe /PAN/

si j'étais...
un péché:
la luxure.
un élément:
le feu.
un objet:
un pistolet.
un animal:
un lion.
une couleur:
le rouge.
une saison:
le printemps.
un sentiment:
l'appréhension.
through my mind.>
« Ce petit est très charismatique pour son âge. A chaque fois que je l’ai croisée, il m’a souri brièvement. Mais pas ce genre de sourire que les racailles du coin et les mauvais garçons vous font. Non non ! Un petit sourire en coin, franc, qui vous dit que vous êtes une bonne dame et qu’il vous en remercie. Quand il était gamin, je l’aidais à étendre le linge quand il obéissait gentiment à Na Eun. J’aime beaucoup cette jeune femme. Aussi charismatique que son fils, aussi charmante, aussi tête de mule, dirais-je même. Je les connais depuis leur emménagement. Ils avaient déjà les deux petits bouts en bas âge sous le bras. Je me rappelle très bien que Min Woo sautillait sur place, à l’âge d’à peine deux ans alors que son frère faisait la tête parce qu’il quittait son grand père. Des deux, c’était Min Woo le plus proche de ce grand-père, sachez-le. Et j’étais un peu comme leur grand-mère. Une voisine, certes, mais une grand-mère qui leur offrait à chacun d’eux des cookies pour le gouter avec un bon verre de lait. Ils venaient tous jouer ici. Tous autant qu’ils étaient. Je les ai vu évoluer ; cette famille. Les Song. Une vraie petite fratrie. Après la naissance des triplettes, je n’avais plus de temps pour moi. Elles venaient toutes les trois vivre dans les combles de ma vieille et délabrée de maison en prétextant qu’aujourd’hui, elle serait leur unique grand-mère, de sang ou pas. Je les ai toujours adoré. C’est pour cela que je connais parfaitement ce petit. Charismatique, têtu, narcissique et légèrement froid sur les bords, au fil des années qui passaient. Il a grandi dans de bonnes conditions et pourtant, je l’ai vu s’éloigner, moi. Je ne suis pas certaine que ses parents ont remarqués ses allés et venus, ses fuites et quand il faisait le mur, aussi. Il était simple et discret, et donc, il n’avait tout à fait pas le genre à faire ce genre de choses, vous allez dire. Seulement, si. C’était trop le genre de Min Woo. Je l’ai remarqué dès que je l’ai aperçu par ma fenêtre un soir. Il est devenu petit à petit plus arrogant et fermé qu’avant. Je le voyais se dandiner dans les ruelles sombres de certains quartiers quand j’allais faire mes courses. Ca m’épanouissait de le voir enfin en train de s’amuser et d’apprécier une réelle chose. (…) »
La vieille grand-mère des Song, leur unique voisine, l’unique « amie » de Min Woo.

« Têtu. Crétin. Stupide. Charlatan. Mesquin. Je le déteste Song Min Woo. Et je suis sérieuse. A cause de lui, j’ai perdu ma virginité. Rien de bien méchant, me direz-vous. Mais qu’ai-je du dire pour ma défense à mes parents quand il fallu que je prenne des précautions ? Qu’ai-je du dire à mon vrai petit ami quand il me demanda si j’avais déjà eu des relations sexuelles ? Devinez. Sur mon visage on pouvait clairement lire : ‘J’ai couchée avec Song Min Woo’ Et oui, j’ai adoré ça. Ceci étant, ce n’est pas la meilleure chose que l’on puisse avouer à son petit ami avec qui l’on sort depuis des années ; son petit ami qu’on aime depuis la maternelle, dirais-je même. Sérieusement, Min Woo, il est bien gentil, bien cordiale, bien serviable, généreux, doux, tout ce que vous voulez ; mais quand il s’agit de vous avoir dans son lit, il devient bestiale et incontrôlable. Quand il vous veut, il ne vous lâche pas. Il a pris trois semaines avant de me faire flancher. Ses prunelles brillantes. Ses lèvres pulpeuses. Ses cheveux en bataille. Son teint pâlichon. Il était fait pour en faire craquer plus d’une, et surtout moi. Je le déteste ce crétin. Il jette les filles après les avoir épuisés. Il se casse le matin après avoir pris son pied. Vous ne le revoyez jamais, sauf que moi, il s’agit d’un camarade de classe, vous voyez ? (…) »
Un coup d’un soir, un petit pari.

« Song Min Woo a deux facettes. Il est à la fois adorable et teigneux ; à la fois perspicace et déterminé ; à la fois brutal et doux. Le matin, il peut vous paraitre être le petit intello du moment. Seulement, l’unique intello de la famille reste et restera à jamais son frère, Min Ho. Il le vénère ? Point du tout. Min Woo le détesterait presque si il n’avait pas une meilleure amie qui tente de « chasser » sa proie, tout les matins, tous les midis, tous les soirs. Apolline, je la connais aussi. Elle est un peu comme Min Woo, mais en plus entreprenante et aguicheuse, et en plus cancre et moins douce. Min Woo a beau être un bon garçon, gentil, réfléchi et serviable ; quand il est dehors, son visage change, quand il est avec Apolline aussi. Il veut du sexe. Il veut du plaisir. Il veut s’amuser. C’est juste grâce à cela qu’il vit vraiment. Seulement, moi je sais que derrière cela, il y a une blessure profonde, quelque chose qui le rend très sensible. Min Ho et Apolline, en premier lieu. Et puis aussi, une fille qui lui aurait brisé le cœur, ou un ami qui lui aurait volé son premier amour. Min Woo ne m’a jamais vraiment dit. Il n’a jamais vraiment parlé. Il est bien trop silencieux. Même en étant le garçon bad boy, populaire, aux muscles saillants parce qu’il fait de la danse et de la boxe tous les soirs, il est silencieux, et introverti. Il ne parle qu’à celles qu’il veut dans son lit. Min Woo n’est pas un idiot, ni un cancre. Juste un garçon qui s’est toujours vu dans l’ombre de son frère, sans nul doute. C’est tout ce que je peux vous dire… C’est tout ce qu’on peut voir de lui, je suppose. (…) »
Un ami proche du secondaire.

Heps. Sachez qu'il aime les filles surtout. Les rondes ; les maigres ; il s'en tape un peu. Parcontre, il a un énorme penchant pour les brunes. Comme Apo. Avec des prunelles ardentes. Comme Apo. Des lèvres plutôt charnues. Comme Apo. Bien formé, pas comme Apo.

Il aime le chocolat. Le nutella surtout. La chantilly. Les fraises, cerises, pêches, framboises, mûres, pommes. Il déteste les légumes, mais sa mère l'a toujours forcé à en manger depuis qu'il refuse les épinards en bouilli. Elle le force. Si il ne mange pas, il est puni et privé de dessert. Et ... priver d'Apo.

Il aime bien faire la fête. Mais pas trop. Son plaisir préféré c'est de coucher avec n'importe qui. Une fille au hasard, juste pour prendre son pied. Mais son rêve c'est de se stabiliser, mine de rien. Il est bizarre. Il aime des choses bizarres. Fait des choses bizarres.

Il est actuellement cadet dans la police. Tout nouvellement, nee ? Il aime son uniforme plus que tout au monde. Il en prend soin. Le caline. Le cajole. C'pire et mieux qu'un bébé.

Il fait de la boxe. Il aime la boxe. Ca lui permet d'évacuer. Surtout quand Apolline le rend cinglé. Elle et ses petites culottes... Il les éradique de son esprit d'un coup de poing dans l'adversaire.

Min Woo a une cicatrice dans le dos. Sur l'omoplate. Quand il se baladait étant petit avec Apolline, il est tombé du vélo, dans un presque-ravin. Il a eu de la chance. Mais une branche l'a bien érafflé, blessé, tailladé. Une énorme cicatrice. Mais Apolline, elle dit que c'est sexy. Tant que c'pas sur son minois, il s'en tape royal.

Il a des brûlures aussi. Des jeux dangereux avec le feu, dans la rue ou à la maison. Des briquets, des allumettes, un peu de tout. Des conneries surtout. Donc : Multiples marques de brûlures sur l'avant bras droit et sur la main gauche. Allez pas chercher pourquoi, on est con quand on est adolescent ^.^
open your eyes;;
he stole YOU.
Quand il soupire, son souffle glisse sur les parois fines de sa bouche. Le long de sa langue, il ressent de léger picotement. Ses joues se gonflent et se dégonflent. Les tissus de sa peau se contractent, s’arrondissent, se raidissent avec la pression de l’air dans sa bouche. Cet air glisse entre ses lèvres : il soupire bel et bien. Un long soupir qui en dit long sur son état d’esprit, son état d’âme actuel. Il s’ennuie. Il est las. Il ne désire que s’amuser et prendre du temps avec une fille ou deux. Trois, ce serait aussi une possibilité – Il n’a jamais testé, à vrai dire, il a toujours été attiré par les plans cul avec une unique fille. Il la prend, il la baise, il la jette. On ne peut surement pas dire mieux. Les seules avec qui il a eu un semblant de relation stable. Courte, mais stable, il faut le dire. Il n’était pas réellement fidèle, voir pratiquement pas du tout et ne pas à l’être pour le moment. Ces filles sont naïves. Des petites poupées Barbie que l’on peut manier sans trop d’efforts. Des vierges. Des sadiques. Des têtues. Des fragiles et timides. Il en a accumulé un nombre effroyable. Il ne peut même plus les compter sur les doigts de ses mains, et même de les doigts de ses pieds. Mise à part cela… Qui est-il réellement ? C’est surement un enfoiré de première, un profiteur, un dragueur invétéré qui couche à droite et à gauche. C’est juste sa façon de vivre depuis des années. C’est sa marque de fabrique à Min Woo. C’est les gènes qu’on lui a transmis à ce petit garnement qui collecte les filles comme il collecterait les timbres des derniers rois de France quand il voyage avec ses parents. De tendres et magnifiques parents, d’ailleurs. Song Na Eun est devenue une femme douée et très aimante. Elle ne vit que pour son mari et ses sept enfants. Min Woo est l’un d’eux. Le second ainé de la famille, et sans doute le plus coriace à gérer. Car Min Woo a beau être un Song ; il a beau être le fils de la prodigieuse Na Eun au violon et du magnifique vocaliste Hyun Woo, il n’en reste pas moins un gamin attardé qui ne pense pas à grand-chose. A l’école, c’était un cancre, sans nul doute. Il ne développait aucune caractéristique artistique. Si ce n’est cette danse de rue affreuse que Na Eun lui a toujours interdit de pratiquer. Comme si les jurons et les cris de sa douce et merveilleuse mère pouvaient l’arrêter… Min Woo dansait sans arrêt, mais en cachette. Il connaissait tout un tas d’enfants, d’adolescents, et même d’adultes qui lui apprenaient pas à pas de nouvelles façons de se déplacer sur une musique douce ou tonic. Ce n’était pas l’école qui lui apprenait ça, mais la rue, la liberté, la vie.

« Min Woo, si tu ne rentres pas à 19h, je considérerais ton retard comme une violation de tout ce que je t’ai interdit, compris ? »
« Oui. Oui. Je sais. C’bon. Lâche moi. »

Quand il a commencé à danser, il commençait à réellement s’épanouir. Seulement, il n’était pas sur de certaines choses. Quelques fois il se sentait lasse d’être seul à se déhancher sur une musique. D’autres il avait l’impression d’être un petit roi dont on ne pouvait retirer le talent. Min Woo était un garnement incroyablement talentueux, ne serait-ce qu’en danse, mais aussi pour berner les gens. Il mentait souvent à sa propre mère sur la réalité de ses aller-venus à la maison sans adresser la parole à son père, ou à ses frères. Il ignorait complètement l’une de ses petites sœurs préférées, ce qui paraissait être totalement dérisoire quand on sait que Min Woo avait tendance à se jeter sur elle pour venir la chatouiller et la faire rire aux grands éclats. Min Woo avait beau avoir ses allures de petit prince rebelle qui danse dans la rue, c’était aussi un grand frère aimant et très protecteur. Quand les triplettes sont nées, il ne savait où donner de la tête. Quand l’une d’elle s’est retrouvée dans ses bras à la naissance, c’est elle qu’il a adopté. Elle s’appelait Min Ah. Les deux autres portaient des noms presque similaires : Min Hee et Min Oh. Seulement, il se fichait bien des deux autres. Elle avait un regard plus prononcé. Ses fossettes étaient trop rosées. Ses lèvres étaient pulpeuses et rondes. Son nez était fin et carmin. Min Woo admirait le joli visage de la petite sœur qu’il avait récolté, et il la regardait grandir lentement sous sa protection. Si il y avait bien une chose qu’ignorait les parents de Min Woo et tout son entourage, c’était cette façon d’être attentionné, doux et câlin envers quelqu’un. Car à vrai dire, il ne l’a jamais été pour personne. Sa mère ne récolte que quelques câlins par-ci par-là, quand à ton père et à son Hyung, des tapes dans le dos suffiront, n’est-ce pas ?

« YAH ! Min Woo arrête de gigoter j’peux pas monter sur ton dos ! »
« Oppaaaa~ Ze peux avoir cette robe, dis ? »
« Woonie, l’est joli cet ensemble, hein ? Il plairait à Sun-….bae. »

A côté de la petite sœur préférée, il y avait cette fille. Un pot de colle. Une gamine. Une petite princesse pourrie gâtée qui accourait à la vitesse de l’éclair pour lui rendre la vie plus… difficile. Mais assez mémorable. Apolline. Ce prénom glissait entre ses lèvres comme un jus exquis qui glisserait le long de sa trachée, rassasiant sa soif. C’était un peu cela avec Apolline. Elle le rassasiait – réellement. Et quand elle ne gueulait pas du garage dans lequel elle campait qu’elle avait faim, elle le laissait tranquille avec ses conquêtes. Seulement, l’esprit de Min Woo ne jugeait pas de la même manière ce qu’il voulait en éviter. Il s’était accroché à Apolline pendant tout ce temps. Ils étaient devenus les meilleurs d’amis du monde. Mais n’était-ce pas un peu étrange et ridicule, voir même carrément exceptionnel de voir deux meilleurs amis s’envoyer en l’air pour essayer de nouvelles techniques d’approches ?

Tchk.

Min Woo en devient dingue aujourd’hui, c’est pourquoi il enchaine davantage les conneries.

Entre bousculer subitement sa petite sœur préférée parce qu’il est pressé, sans s’excuser, sans lui adresser un bisou ; manquer de se battre à l’école parce qu’on a osé dire des méchancetés sur Apolline ; penser à Apolline ; vouloir du sexe avec Apolline ; la regarder en cours en train de draguer un Sunbae qu’il déteste complètement… Min Woo se rend compte qu’il s’est réellement attaché. Et maintenant… T’es trop dans la merde, maintenant. T’es content de toi ? Putain, comme si ça ne suffisait pas de briser le cœur d’une dizaine de cœurs en une semaine, faut que tu t’entiches de celle-là. T’es rien pour elle, Min Woo. T’es rien du tout. Un objet. Un putain d’objet qui ne sert qu’en cas d’urgent. Tu sais les extincteurs d’incendie qui moisissent dans le couloir à l’école ? T’en est un, pauvre idiot. C’est pourquoi il prend juste son pied et se casse le matin même. Avec Apo, comme avec les autres.





luu ★

tout d'abord, je tiens à dire que je ne suis pas un monstre puisque je vis en francia. le quiero mucho la francia, pero... pero... no le gusta vivir en normandia. . sinon dans la vrai vie j'ai bientôt dix neuf ans (ouais, dans six mois ^^) et, sur le forum, je jouerai lee min hyuk des btob, chériii. d'ailleurs, j'ai connu stfu par THE OLD STFU, et j'en suis très fier(e) ! je pense pouvoir me connecter environ quatrecentdixmillefois par semaine. par rp, je dois faire environ 800/1000 mots en moyenne, c'est pas mal, hein ? le mot magique est ok, by doo. et, pour finir, voici le mot de la fin :TOI JE T'AIME ! ET TOI JE T'AIME ! ET VOUS JE VOUS AIME ! Et moi... je déprime. mais osef. PARCE QUE ; stfu le retour <3 je vous aime, effy, dooooo, chun, tout le monde !


aidez-nous pour le bottin des avatars :
Code:
❖ lee min hyuk (btob)  » song min woo.


Dernière édition par Song Min Woo le Mer 3 Oct - 17:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋄ annyeong haseyo; i'm
Kwon Ji Na

avatar

☆ lovely pawns.
useful in this game of chess.ҩ

Ϟ pseudo : alysha

MessageSujet: Re: SONG MIN WOO ★ I stole those lips, I had to.    Mer 3 Oct - 17:07

Rebienvenue parmi nous ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋄ annyeong haseyo; i'm
Bang Silver

avatar

☆ kings and queens.
kitty bubbly admin.ҩ

Ϟ pseudo : juliyah.

MessageSujet: Re: SONG MIN WOO ★ I stole those lips, I had to.    Mer 3 Oct - 18:25

PTIN. LULUUUUUUUUUUUUUUUUUUU. AMOOOR.
CAFAITLONGTEEEMPS. ;O;
ravie de te revoir ici avec le beau minwoo.♥
bonne chance pour ta fiche, toussa, si tu as besoin de quelque chose tu sais où nous trouver. *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋄ annyeong haseyo; i'm
Bang Dawn

avatar

☆ kings and queens.
lively admin.ҩ

Ϟ pseudo : doo.

MessageSujet: Re: SONG MIN WOO ★ I stole those lips, I had to.    Mer 3 Oct - 18:37

    olala. luuu. ça fait plaisir de te revoir ici. ;A;.<3. rebienvenue à la maison !


Mes félicitations !

Hier, tu étais tout petit comme ça et aujourd'hui tu es une grande personne. C'est fou comme les enfants grandissent vite et deviennent ingrats. Ta fiche est à présent validée ! Tu fais maintenant partie des troublemakers, tu t'y sentiras bien et tu t'y feras pas mal d'amis, je te le promets. Commence d'abord par te créer une fiche de lien pour te construire un réseau d'amis. N'oublies pas d'aller faire une demande de logement, de multimédia et si tu es étudiant, c'est ici que l'on s'occupera de toi, mais après c'est juste un conseil, à présent tu es grand. Enfin bon, amuse-toi ici, mon cher petit, le flood et la chatbox sont à ta disposition. Tu as beau avoir grandi, j'ai l'impression que tu auras toujours besoin de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

SONG MIN WOO ★ I stole those lips, I had to.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Love you like a love song, baby...
» bran ♣ the curves of your lips rewrite history
» Love is a song of hope... [PV Eclair Sournois ]
» This is River Song, back in her cell. Oh, and I'll take breakfast at the usual time. Thank you!
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: before history, administration's things. :: identity card. :: welcome to seoul. :: troublemaker.-